Installé dans une gentilhommière typique du Languedoc, le Château-musée du Cayla est la demeure natale de deux écrivains de la période romantique : Eugénie (1805-1848) et Maurice (1810-1839) de GUERIN. Il témoigne d’une tradition littéraire familiale dans une atmosphère rurale du XIXe siècle.

Cette maison d’écrivain, musée de France, propose : 
- un parcours littéraire dans un parc de 27 hectares, classé au titre des sites remarquables ;
- un parcours de visite de la maison dans des espaces restitués (cuisine, chambres) et des lieux d’évocation littéraire (cabinet de curiosités littéraires, chambre-journal) ;
- des expositions temporaires ;
- des animations à destination de tous les publics (conférences, lectures, ateliers d’écriture, ateliers de médiation pour les publics scolaires).

Le Château-musée du Cayla est propriété du Conseil Général du Tarn depuis 1937. Il est géré par un établissement public au plan des collections et sa programmation est confiée à la Conservation départementale du Tarn.

Cette maison d’écrivain est à la fois un lieu de mémoire et un lieu d’histoire. Elle témoigne d’une réalité historique et géographique dans une approche sensible et personnelle, liée à l’œuvre littéraire et au caractère intimiste du paysage.

Maison-musée depuis 1937, elle est la maison familiale de Maurice de GUERIN (1810-1839) et d’Eugénie de GUERIN (1805-1848), sa sœur, auteurs de la première période du romantisme français, héritiers d’une famille de hobereaux du Tarn en Languedoc ;
Maison-patrimoine littéraire où sont conservés près de 2000 documents (livres, manuscrits et archives des auteurs et de leur famille) ;
Maison-Paysage où l’environnement est le témoin de lieux ayant imprégné et inspiré leur vie et leurs œuvres ;
Maison-site d’interprétation où ont lieu depuis plus de quinze ans des manifestations temporaires liées au patrimoine littéraire et au paysage.

Le Château-musée du Cayla est reconnu au plan régional et national. Il est membre de la Fédération des maisons d’écrivains et des patrimoines littéraires.