Le Musée-musée départemental présente chaque année des expositions temporaires en lien avec l’histoire et les métiers de la mine. En voici quelques exemples :

 
Exposition « Jardins perdus »
4 décembre 2013 - 31 mars 2014

Au travers d’une quarantaine de tableaux, l’artiste-peintre Sylvie Mielko, petite-fille et fille de mineurs, propose une redécouverte de l’habitat et des jardins miniers. Le travail de Sylvie Mielko, par le choix des coloris, la précision de ses gestes et de ses traits, la lumière se dégageant de ses toiles, magnifie ces jardins aujourd’hui « perdus, laissés à l’abandon et/ou maltraités à coup de désherbants, de remaniements, quand leur vocation toute première est celle de nourrir son propriétaire ». Une évocation sensible d’un patrimoine oublié qui participe pourtant de la mémoire immatérielle de la Mine...

Parallèlement aux toiles de Sylvie Mielko, des photographies de Dominique Delpoux, réalisées dans les jardins des cités minières du bassin, ont été présentées, ouvrant le champ à d’autres horizons...

 
Exposition « Dentelles d’architecture »
18 mai - 17 novembre 2013

Finesse du détail, jeux d’ombres portées, mystère et beauté du geste de la réalisation, les fragments de dentelle de pierre habillant les cathédrales gothiques ou les palais mauresques ont marqué l’histoire de l’architecture.

Le travail des architectes à l’échelle nationale et internationale ont été présenté, enrichi par des photographies sur le patrimoine local (jubé - réseau de dentelles de la cathédrale d’Albi, maquette du collège de Gaillac, détails de l’architecture albigeoise – rambardes et garde-corps en forme de dentelle…).

 
Installation « Les grandes demoiselles » d’Annick Picchio
18 mai - 17 novembre 2013

En hommage aux femmes de mineurs du bassin houiller de St Etienne, Annick Picchio compose des sculptures textiles qui ont été suspendues dans la salle des machines du Musée-mine.

Dans le cadre de l'exposition consacrée à la dentelle, il était intéressant de montrer le regard d’une artiste sur les femmes de mineurs. Si le Tarn n’a pas eu une tradition de dentellières, les femmes de mineurs de St Etienne, au contraire, réalisaient des dentelles qui servaient de complément de revenus au foyer.

Ces grandes demoiselles évoquent autant la dureté du labeur du mineur que la fragilité de leur souffle de vie.


Exposition « Entre ombre & lumière »
4 décembre 2012 - 28 avril 2013

Le Musée-mine départemental a proposé à quinze artistes de travailler sur la dualité entre ombre et lumière et de représenter le monde de la mine, réel ou imaginaire. Quelques-uns avaient déjà réfléchi à cette confrontation, d’autres se sont inspirés d’images, de photographies, de lieux évoquant la mine. Tous ont dit leur émotion devant le courage obstiné des mineurs qui affrontent les mondes obscurs de la terre pour mieux revenir dans la lumière.

Une quarantaine de gravures, aboutissement de ce projet, a ainsi été présentée dans le cadre de cette exposition réalisée en partenariat avec l’association Estampadura.